© JAF PARIS site officiel 2015            mentions légales

POUR ETRE INFORMÉ DES ACTUALITÉS DE LA JAF

2016 .........

STAGE DE DANSE

La 4ème édition du stage de danse a eu lieu à Clamart, les 11 et 12 novembre 2016.

Avec la participation de Félix et Teresa Grigorian, directeurs artistiques de l'ensemble Nairi (Lyon), Arto Beckdjian, directeur artistique de l'ensemble Ai (paris) Et l'intervention exceptionnelle de Nadejda L. Loujine, directrice de La Geste du Loup Gris, chorégraphe, ancien professeur de danse de caractère à l'Ecole du Ballet de Paris, professeur invitée à la Gelsey kierkland Academy or New York.

30e colonie de vacances de la JAF  - ԺԱՖ-ի 30-րդ ճամբար Seyne-Les-Alpes

Centre Les Gréyères

Basse gréyère

04140 SEYNE-LES-ALPES

du 15 au 31 juillet 2016

1/7
La fête champêtre traditionnelle de la JAF
Vilage artistique
Stand de livres
Spéctacle des élèves de la JAF
Animation musicale : AREVE ANIMATION

1/13
Les dimanches pâtisserie avec Maurane Medjikian
Maurane Medjikian, lauréate de la meilleure galette d'Ile-de-France,  anime périodiquement des cours collectifs de pâtisserie, au centre culturel de la JAF à Paris.
Les deux ateliers "Les dimanches pâtisserie" de cette année avaient  comme thème "les fruits rouges" et "la pâte à choux". 

1/9

L'apprentie d'Alfortville distinguée au ministère pour sa gallette

... Myriam El Khomri, ministre du Travail, a reçu ce jeudi Maurane Medjikian, apprentie de 19 ans qui a remporté la semaine dernière le prix de la meilleure galette d'Ile-de-France dans sa catégorie ...

Samedi 28 Mai 2016 la JAF a participé à la journée de l'Arménie 

organisé par la mairie de Clamart et les associations arméniennes

Tout au long de la journée des enfants et des adultes ont participé en nombre aux animations proposées sur le stand de la JAF

et

l'Ensemble NOR ALIK a présenté 3 danses

1/13
Concours de poésie de l’Association des Arméniens d'Istanbul de Marseille
Edition 2016 : 30e anniversaire
 
15 élèves de la JAF ont participé au concours, Parmi plus de 80 participants. 4 sont passés au second tour dans leur catégories respectives : Loucinée, Aragah, Camille et Azad.
Parmi eux, Loucinée a pris la 5e place, Azad et Camille la 3e place et Aragah la 2e de leur catégories respectives . Bravo à nos élèves et à leurs professeurs !
pour voir les lives

1/6
La JAF présente
à la manifestation pour le Karabagh

1/6

1/6
Elise Boghossian au centre culturel de la JAF
le 19 avril, Elise Bogossian a eu une rencontre avec les élèves des écoles de la JAF, puis une soirée de présentation et de dédicace a eu lieu devant un public nombreux et attentif
Claude Mutafian à la JAF
Le 2 février et le  16 avril 2016, les élèves des écoles de la JAF Paris ont  eu le plaisir d'accueillir Claude Mutafian, qui leur a conté l'histoire des arméniens et des croisades

1/18

Les ensembles ANI et ARTSAKANK de la JAF

étaient sur la scène du Théâtre Jean Arp de Clamart

le 17 janvier 2016

pour un spectacle organisé par le ROTARY CLUB, et avec le soutien de la Mairie de Clamart au profit de l'école

Hamaskaïne - Tarkmantchatz

 

Pénalisation du négationnisme : Il s’agit d’une question de justice et de dignité humaine. J’espère qu’il n’y aura pas de recours au Conseil Constitutionnel.

Aujourd’hui, on peut condamner les personnes qui nient l’existence du génocide de 1915 et c’est bien que la France ait pris cette position courageuse !

Valérie Boyer

15-10-2016

ADOPTION PAR LE PARLEMENT D'UN TEXTE PÉNALISANT LE NÉGATIONNISME DES GÉNOCIDES

 

Le CCAF se félicite de l’adoption par le Parlement d’un texte pénalisant le négationnisme des génocides ayant non seulement fait l’objet d’une condamnation par une cour internationale, mais aussi ceux, plus anciens, tel celui des Arméniens. 

Le génocide est la forme suprême du racisme, de la haine et de la violence. Et le négationnisme est, selon la formule de Bernard-Henri Lévy, le stade suprême du génocide, donc une expression particulière de cette haine, de ce racisme et de cette violence qui ont notamment débouché sur l’annihilation des Arméniens dans l’Empire ottoman, premier génocide du XXe siècle. 

En adoptant pour la deuxième fois en moins de cinq ans une telle disposition contre le négationnisme, le Parlement français dans son ensemble dénonce implicitement le comportement des autorités turques complices jusqu’à aujourd’hui, par le déni et le recel, de l’extermination des Arméniens. 

Il lance en outre un message fort, à portées nationale et internationale, sur l’incompatibilité entre les atteintes à la mémoire des victimes des crimes contre l’humanité et les principes du vivre ensemble. 

Ce positionnement renforce les fondamentaux de la République qui reposent sur le respect de la dignité humaine. Il revêt une force symbolique déterminante en ces temps troublés où ressurgissent les idéologies obscurantistes et totalitaires qui, faute d’avoir été sanctionnées après le génocide arménien, continuent de semer la mort et la désolation non seulement sur les terres mêmes où se sont déroulés les faits il y a cent ans, mais aussi jusqu’en Europe et en France.


Bureau national du CCAF ( Conseil de Coordination des organisations Arméniennes de France)