© JAF PARIS site officiel 2015            mentions légales

POUR ETRE INFORMÉ DES ACTUALITÉS DE LA JAF

L’ANCIEN CALENDRIER ARMENIEN

Le calendrier est nécessaire pour organiser la vie agricole, sociale et religieuse des sociétés.

 

Selon les études et les recherches de H. Badalian (1970), P. Toumanian (1985) et G. Brudyan (1997),  le calendrier arménien est l'un des plus anciens, et peut-être même le plus ancien au monde.

 

Les arméniens ont d’abord utilisé un calendrier lunaire variant, puis un calendrier luni-solaire jusqu’au milieu du premier millénaire avant JC. Ils sont ensuite passés à l’utilisation d’un calendrier solaire invariant.

 

Après la christianisation du pays dans les années 550, et lorsque le calendrier julien a été adopté officiellement par l’Eglise Chrétienne, le calendrier païen arménien a été remplacé par le nouveau calendrier chrétien. Le calendrier Grégorien a été adopté par l’Arménie en 1920 et par l’Eglise Arménienne en 1923. 

Cependant, des divergences existent entre les spécialistes, dues aux différences des résultats de leurs calculs et interprétations, résultant du décalage entre le calendrier lunaire variant et le calendrier solaire invariant.

 

Selon les calculs de Gh. Alichane, l’année 1 de l’histoire arménienne  est l’an 2492 avant JC, date de la confrontation entre Haïg et Pel.

 

Au Moyen Âge, selon le calendrier arménien, l’année se composait de 365 jours 5 heures 48 minutes et 46 secondes, divisée en 12 mois de 30 jours chacun, puis 5 jours complémentaires, comptabilisés en dehors de l’année, et considérés comme correspondant aux 5 jours de la création du monde, avant le sixième jour où Dieu créa l’Homme.

Il a été démontré que ce calendrier arménien du Moyen-Âge était similaire à celui de la période païenne, dont il avait hérité la structure.

Les 12 mois de l’année, les 5 jours complémentaires et les 30 jours des mois avaient chacun leur propre désignation.

Voici leurs noms :

Les mois

1.Navasarti    

2. Hori 

3.Sahmi        

4. Dré       

5. Kaghots    

6. Arats         

7. Méhégane 

8. Arék

9. Ahégane

10. Maréri

11. Markats

12. Hrodits

 Les jours

1. Arék        

2. Hrant      

3. Aram       

4. Markar    

5. Ahrank   

6. Maztéz    

7. Astghik   

8. Mihr        

9. Tsobapér 

10. Mourts  

11. Yérézgane      

12. Ani        

13. Barkhar 

14. Vanadour        

15. Aramazt

16. Mani

17. Asag

18. Massis

19. Anahid

20. Arakadz

21. Krkour

22. Gortevik

23. Dzemag

24. Lousnak

25. Tserone

26. Nbad

27. Vahakn

28. Sim

29. Varak

30. Kichéravar

Les 5 jours complémentaires s’appelaient Avélik.

 

Et les noms des 5 jours d’Avélik :

1. Loudz

2. Yéghtchérou

3. Dzegravori

4. Ardakhouyr, 

5. Paraznodi

Selon les écrits de Hovannes Yérzengatsi et d’Anania Chiragouni (Chiragatsi),  les mois étaient nommés d’après les enfants de Haïg.

 

Lorsque l’Arménie était païenne, l’année commençait à l’équinoxe de printemps,  le premier jour du mois Arék (21 mars = Aréki Arék). Avec le calendrier julien le début de l’année s’est déplacé  au premier jour du mois de Navasart (11 août = Navasarti yérézgane).

Les heures aussi avaient leurs noms .

 

La journée était composée  de deux parties, le jour et la nuit,  chacune comprenait 12 heures, avec une appellation spécifique. Le jour durait du lever jusqu’au coucher du soleil, la nuit durait du coucher au lever du soleil.

 

Ceci, occasionnait des variations de la durée de l’heure selon la saison : en été les heures du jour étaient plus longues que les heures du soir, et l’inverse pour l'hiver. Par exemple, en été l’heure (l’unité) de la nuit durait 45 minutes et l’heure du jour, 75 minutes.

Heures du matin  

1. Aykn       

2. Dzaykn   

3. Zoratsyaln        

4. Djarakaytyaln   

5. Charavighyaln 

6. Yergradesn       

7. Chantagaln       

8. Hragatn  

9. Hour Tapyaln  

10. Taghantyaln   

11. Aravarn          

12. Arpoghn   

Heures du soir

1.Khavaragann

2. Aghtchamoughtchen

3. Mtatsyaln

4. Chaghavodn

5. Gamavodn

6.Pavagann 

7. Havtapyaln

8. Kizakn    

9, Lousadjém        

10. Aravodn

11. Loussapayln

12. Payladzoumn

Certains noms d’heure sont utlisés aujourd’hui en arménien pour désigner des moments d’une journée, comme ayk, dzayk, aravod, aghtchamoughtch.

 

Les jours de la semaine portaient les noms des planètes et avaient leur symbole.  

 Païen 

1.Arékaki or     

2. Lousni or 

3. Hradi or 

4. Payladzouyi or

5. Loussentaki or 

6. Arousyaki or   

7. Yérévaki or    

Actuel

1.Kiraki       

2. Yérgouchapti

3. Yérékchapti

4.Tchorékchapti

5. Hinkchapti

6. Oupat

7. Chapat

Nom des planètes

Payladzou

Arousyak

Loussine 

Hrad 

Loussentak

Yérévak 

Arékak 

Mercure

 

Vénus

 

Lune

 

Mars

 

Jupiter    

 

Saturne

 

Soleil

Dans les anciens manuscrits calendaires on trouve aussi les noms des 12  constellations d’étoiles ainsi que leur symbole :

 

1.Khoy

2. Tsoul

3. Yégavor

4. Khétskédin

5. Arudz

6. Gouys

7. Kchir

8. Garidj

9. Aghéghnavor

10. Aydzéghtchour

11. Tcherhos

12. Tsoukn

Le premier calendrier arménien imprimé s’appelait Barzadomar et était imprimé en 1513 à Venise, par les frères Mekhitaristes, dans la première imprimerie installée par Hagop Méghabard.

À noter aussi que les chiffres en arménien, comme les chiffres romains, étaient représentés par des lettres de l’alphabet qui servaient donc aussi à écrire les nombres :

Par exemple 2015 =  ՍԺԵ

 

Ainsi

dimanche 24 mai 2015, 22h30  s’écrira

4507-Maréri Lousnak-Arékaki or-Loussapayln

 

Année – 4507  կամ ՏՇԷ

Mois –Maréri

Jour -Lousnak

Jour de semaine –Arékaki or

Heure –Loussapayln (23:00)

Pour des informations complémentaires :

https://www.youtube.com/watch?v=1UF6aNYk1qc - https://www.youtube.com/watch?v=wd7CnhgaaIA

 

Pour écrire votre date de naissance en arménien : http://haytomar.com/converter.php?l=am  

Sources :

1/http://www.anunner.com/grigor.brutyan/, GRIGOR BRUTYAN – LE CALENDRIER ARMENIEN ET LES PAGES MECONNUES DE LA CULTURE ET DE L’HISTOIRE ARMENIENNE (données du 24/05/2015)

2/ Astronomical Heritage in the National Culture - Archaeoastronomical Meeting

"Armenian Astronomical Heritage" Areg MICKAELIAN Byurakan Astrophysical Observatory, NAS RA

3/A.K. Aprahamian – L’ecriture et la littérature arménienne avant Machtots

4/ http://www.hayary.org/wph/?p=744 (données du 24/05/2015)

5/ http://haytomar.com/calendar.php?l=am (données du 24/05/2015)

6/ https://www.youtube.com/watch?v=85a_mFDryQ8 (données du 24/05/2015)