© JAF PARIS site officiel 2015            mentions légales

POUR ETRE INFORMÉ DES ACTUALITÉS DE LA JAF

8. PROVINCE DE KOGHT

 

Costumes Féminins

 

Les costumes sont de deux genres : le traditionnel et le costume de ville.

 

La garde-robe comprenait les sous-vêtements, le vêtement de dessus, la veste, la ceinture, le plastron, le manteau, la robe et la coiffe. La chemise de dessus était semblable à celle de Siunik. L'arkhalough (tunique) de soie rouge foncé était bordé de vert. Si la robe était marron ou noire, la bordure était rouge foncé. Le vêtement chaud était en velours.

 

La coiffure était extrêmement compliquée. Les femmes avaient deux nattes. Elles portaient un voile blanc sur lequel était posé un ornement frontal décoré de rangées de sequins ou brodé de fils de soie. De cet ornement descendaient sur les côtés de longues pendeloques en argent. Les femmes âgées portaient au-dessus de cet ornement un voile rouge et les jeunes filles un voile blanc.

 

Les femmes de Koght utilisaient une étoffe faite de pièces de couleurs qui servait à couvrir le nez et la bouche. En outre elles recouvraient leur tête d'un tissu de soie imprimé et accrochaient sur cette écharpe une broche-pendentif. Les jeunes filles de Koght avaient une coiffure simple : sept nattes et un voile rouge.

 

 

Costumes Masculins

 

Le costume des hommes avait des similitudes avec celui de Siunik et Artzakh. Dès le milieu du XIXe siècle on portait le costume européen car Koght avait des relations commerciales avec l'Europe, et un grand nombre de jeunes faisaient leurs études dans les villes européennes.

 

Ici, également, les hommes portaient le tchoukha le jour de leur mariage. Cela signifiait qu'ils avaient passé de l'adolescence à l'âge adulte. Habituellement, les parents de la fille offraient une ceinture en argent au jeune mari. Dans cette région on portait un haut bonnet conique de peau de mouton entouré d'une étoffe de coton brune, noire ou grise.